Le comité de quartier réserve à ses adhérents le détail des nombreuses démarches et actions entreprises auprès de la Mairie, en lien avec les habitants, sur les dossiers du quartier (aménagements de voirie, pose de mobilier urbain, transports en commun, entretien des voies, projets structurants, projets immobiliers...).

Nous informons nos adhérents et échangeons avec eux :

- Par un bulletin papier avant l'assemblée générale annuelle début février (rapport d'activité et rapport financier)

- Lors de l'AG annuelle statutaire début février

- Par un bulletin papier donnant compte-rendu détaillé de l'AG

- Par des bulletins électroniques tout au long de l'année aux adhérents qui nous ont confié leur adresse électronique

- Par un bulletin papier intermédiaire en juin quand cela est possible

- Lors des permanences du MARDI de 17 h à 18 h 30, salle du comité (sauf périodes de vacances scolaires)

- Par téléphone 06 95 05 25 11. 

 

Pour nous rejoindre et être destinataire de ces bulletins d'information, c'est ici !

 ------------------------------------

A titre d'exemple, quelques informations du quartier

 

 

Fermeture des escaliers entre le plateau du Piol et le 16 av. Buenos-Ayres

 

Août 2020 : Le propriétaire de cette portion d'escalier a mis en oeuvre son projet de fermeture des escaliers

Le comité a été alerté fin juillet par des riverains que nous avons à nouveau longuement rencontrés ; ces riverains estiment avoir un droit de passage sur ces escaliers que leur propriétaire a entrepris de clôre fin juillet, en dépit de ses engagements pris avec la ville de Nice.

Le comité est intervenu en vain auprès des élus le 27 juillet. Apparement pour la ville de Nice qui a accordé l'autorisation et rejeté les recours gracieux des riverins fin 2019, c'est maintenant une affaire de droit privé.

L'escalier est désormais fermé par leur propriétaire à tous depuis le 8 août au soir.

A suivre... L'affaire n'est pas close.

Septembre à décembre 2019 : démarches contre la fermeture des escaliers entre le plateau du Piol et le 16 av. Buenos-Ayres

La Mairie a accordé en juillet 2019 la déclaration préalable au propriétaire qui a demandé de pouvoir clôturer ce passage ; situé derrière le Parc Impérial cet escalier, en continuité avec d'autres escaliers et la rue du Rocher, jusqu’à maintenant ouvert à la circulation publique piétonne, est emprunté depuis toujours par les riverains et les scolaires en provenance de Gambetta ou du plateau du Piol. Ce passage évite notamment depuis le 16 av Buenos-Ayres, un détour de 350 m par l'avenue Buenos-Ayres (sans trottoirs sur une grande partie de la voie et avec des véhicules garés des deux côtés) pour rejoindre la rue Roger Martin du Gard et le plateau du Piol fortement urbanisé, la cité scolaire du Parc Impérial, la piscie du Piol.

Plusieurs riverain-e-s, après s’être réunis, en liaison avec le comité de quartier, ont déposé un recours gracieux argumenté, auprès du Maire et des services de l’urbanisme avant la date limite du 18 septembre.

Ils ont aussi de décidé, en sollicitant le comité de quartier, de lancer une pétition pour appuyer leurs recours, en complément de celle de la FCPE (association des parents d’élèves) de la cité scolaire du Parc Impérial.

Le comité de quartier a donc proposé à la signature des riverains une pétition, contre la fermeture de cet escalier situé entre la placette au bout de la rue Martin du Gard et le 16 avenue Buenos-Ayres, escalier qui se prolonge ensuite vers Gambetta.

Ces pétitions est ont recueilli plus de 500 signatures, manuscrites ou collectées en ligne par le comité de quartier, et aussi de son côté par l'association de parents d'élèves FCPE. L'ensemble des signatures a été adressé par le comité de quartier au Maire lundi 28 octobre 2019, avec une lettre d'accompagnement, pour soutenir les recours déposés par des riverains.

Fin décembre, les services de l'urbanisme ont débouté les riverains de leurs recours gracieux. Depuis certains d'entre eux ont poursuivi leurs recherches de documents et de titres de propriétés justifiant de leur droit de passage.

En réponse à sa démarche, le comité de quartier a reçu le 16 janvier 2020 notification du Maire que le propriétaire avait accepté une médiation de la mairie et la proposition de ne pas mettre en oeuvre dans un futur proche, cette fermeture contestée de l'escalier. Le panneau d'affichage autorisant les travaux a été retiré début décembre 2019.

 ------------------------------------

------------------------------------

Du 22 novembre 2019 au 22 décembre 2019, nos quartiers durement éprouvés par les glissements de terrain suite à plusieurs épisodes de pluies torrentielles

 

Nos collines ont été sévèrement touchées ; 8 familles évacuées au 65 av de Pessicart sous l’ancien chemin de St Pierre de Féric suite à l'efffondrement de la terrasse d'une villa située au-dessus ; av. Mirasol partiellement fermée après de gros travaux de déblaiement et de mise en sécurité suite à plusieurs effondrement successifs ; av des Platanes prolongée à nouveau emportée en partie haute ; av du Roi Robert bloquée longuement à plusieurs reprises ; gros éboulement entre le 222 et le 226 route de Pessicart interrompant la circulation toute la journée du dimanche 22 décembre, … Services de la Métropole (Risques urbains, voirie, services sociaux,…), Pompiers, Service d’urgences d’ENEDIS ou de GRDF (rétablissement du courant et/ou du gaz le soir même ou dans les jours qui ont suivi) ont multiplié les interventions et ont été particulièrement attentifs aux demandes des riverains et usagers soutenus par le comité de quartier présent sur place grâce à la mobilisation de ses responsables de secteur.
Nombreuses réunions et interventions pour contribuer à une remise « normale » de la desserte par les bus 70 et 63 ou pour permettre aux personnes évacuées en pleine nuit de pouvoir récupérer quelques affaires avec l’aide de la grande échelle des pompiers sous le contrôle de responsables de la DGPRU ou avec les colotis de l’avenue Mirasol…

Eboulement du 226 route de Pessicart, une catastrophe parmi les autres

 

- Dimanche 22/12/2019 vers 4 h du matin, éboulement

1912222 Eboulement 226 Pessicart

- 22/12/2019, situation à 8 h

Route de Pessicart coupée pour une durée indéterminée, ce dimanche 22 décembre 2019, entre le 206 et le 216, suite à un éboulement très important (en amont et en aval du lacet dit de Bella Vista), survenu vers 4 h du matin.

Environ une cinquantaine de mètres cube de terre, arbres, béton et ferraille sont tombés sur la route et ont débordé au-dessous où actuellement des travaux sont en cours.

Patience et prudence pour les habitants des résidences encore enclavées (une soixantaine de familles) entre les deux pans de l’éboulement.

Les services d’urgences sont sur place : Police, Enedis, Gaz de France, Mairie ...

Déviation par St Pancrace pour descendre en VILLE pour le haut de la colline.

Selon Lignes d’Azur ce dimanche matin, le bus 63 ne dessert plus la portion comprise entre les arrêts Pessicart inférieur et St Pancrace (voir infos sur l’application Zenbus ou sur Lignes d’Azur).

 

- 22/12/2019, 10 h 30

1912222 Eboulement 226 Pessicart 10h30

1912222 Eboulement 226 Pessicart 12h05

 - 22/12/2019, Midi

1912222 Eboulement 226 Pessicart 12h00

1912222 Eboulement 226 Pessicart 10h37

1912222 Eboulement 226 Pessicart 12h12

- 22/12/2019, 14 h  : Les services de la voirie de la Métropole NCA ont fait entreprendre depuis le début de la matinée le déblaiement de la voie, avec une grande rapidité et efficacité. Cela laisse entrevoir, selon la police municipale et les services métropolitains de la voirie, une réouverture possible de la route en fin d'après-midi ou demain si les risques sont maitrisés, rendant la réouverture possible.

- 22/12/2019, 18 h : Le déblaiement de la chaussée, l'élimination  des végétaux, l'intervention de GRDF (suite à une fuite de gaz en fin de matinée), sont pratiquement terminés : des blocs en béton vont être placés dans les minutes qui viennent le long de la paroi qui a glissé, pour limiter les risques de suraccident. Une quinzaine de foyers sont toujours privés d'électricité.

 1912222 Eboulement 226 Pessicart 16h30

1912222 Eboulement 226 Pessicart 16h35

1912222 Eboulement 226 Pessicart 16h40

1912222 Eboulement 226 Pessicart 17h10

- 21 h : Ouverture de la route dans les prochaines heures : chaussée déblayée, blocs bétons placés sur la route le long de la paroi ; les équipes d'Enedis sont à cette heure encore en train de travailler pour rétablir le courant (particuliers et éclairage public) ; un feu tricoloire alterrné fonctionnera pour régler ensuite le passage en alternance des véhicules. Selon le Directeur de la Voirie qui est sur place, la réouverture de la voie devait se faire dans la soirée dès que les travaux concernant les dommages électriques seront finis.

- 21 h 40 : rétablissement de la circulation automobile. Rétablissement de l'éléctricité 1/2 h plus tard par Enédis pour la quinzaine de foyers concernés. Merci et bravo à toutes celles et tous ceux, Elus, Agents de la Métropole (Voirie, Risques urbains,...), Professionnels des travaux publics et des services publics (Gaz, électricité) pour leur mobilisation et leur efficacité pendant tout ce dimanche.

 

Jeudi 26 décembre 2019, 10 h : Au niveau du 218 – 226, la Route de Pessicart est à nouveau coupée pour 48 h (avec peut être réouverture le soir) pour travaux de confortement de la falaise effondrée, suite à l’avis d’un expert géologue. Détour impératif par St Pancrace.

Bus : navette entre Righi et Borriglione ainsi qu’entre Jeu de boule et St Pancrace selon Lignes d’Azur (voir application Zenbus - messages - ou leur site).

Vendredi 27 décembre 2019, 10 h : les travaux de sécurisation ont été effectués plus rapidement que prévu ; sauf imprévu, la route de Pessicart est réouverte à la cirulation alternée entre le 220 et le 226.

Les petites navettes de bus circulent (voir l'application Zenbus).

 20191227 093407

 

Mercredi 01 janvier 2020, 10 h : Comme suite à l’éboulement au niveau du 222 – 226, le comité de quartier a sollicité, le 27 décembre par courriel, Lignes d’Azur, les Services de la Métropole et son Président, en suggérant des dispositions possibles pour qu’une desserte convenable de la colline par la Ligne 63 soit rétablie en vue de la rentrée du 6 janvier.
Mardi 31 décembre dans le courant de l’après-midi, la Métropole et Lignes d’Azur ont annoncé au comité de quartier par téléphone puis par courriel les dispositions suivantes :

“La Métropole vous informe des suites données à l’éboulement survenu le 22 décembre dernier entre le 222 et le 226 de l’avenue de Pessicart, et à son impact sur le fonctionnement de la ligne 63.

La Métropole et RLA ont demandé que les bus de Moyenne Capacité qui équipent la ligne puissent circuler au plus tôt au niveau de l’éboulement.

Dans cette optique, les blocs de béton cylindriques en place depuis le 23/12 vont être légèrement déplacés (d’environ 50 cm). La largeur de voie ainsi obtenue permettra le passage en toute sécurité des bus de Moyenne Capacité. La circulation restera néanmoins en alternat le temps des travaux.

(Nota : un arrêté de circulation a été pris suite à l’éboulement pour limiter le tonnage à cet endroit. Or cet arrêté s’applique à tous les usagers de la voirie sauf les transports en commun et les véhicules de la collecte. Les bus ont donc le droit de circuler au niveau de l’éboulement).

 

Cette modification du positionnement des blocs de béton va se dérouler le jeudi 2 janvier 2020 entre 8h00 et 12h00.

Elle imposera une fermeture totale de la voie à la circulation (encombrement du camion durant la manutention des éléments en béton).

 

Aussi, la Métropole et RLA vont adapter la ligne 63 à cette opération jeudi 2 janvier 2020 du début de service à 14h00 (pour anticiper un éventuel retard de l’opération). La ligne 63 fonctionnera de la façon suivante :

-          2 bus de Petite Capacité circuleront entre Borriglione et l’arrêt « Ecole du Righi » par l’itinéraire normal. Ils redescendront en service commercial par l’itinéraire de la ligne 72 jusqu’au Bd de Cessole, puis itinéraire par le Bd de Cessole, avenue Joseph Garnier et Terminus Borriglione.

-          1 bus de Moyenne Capacité circulera entre Borriglione et l’Entrée de la CPAM ;

-          2 bus de Moyenne Capacité circuleront entre Saint-Pancrace et Cernuschi.

Les arrêts entre Saint Louis et Saint-Pancrace ne seront pas desservis.

 

Dès que l’opération sera terminée, les bus de la ligne 63 pourront desservir à nouveau toute l’avenue de Pessicart.

Nous prévoyons un retour à la normale vendredi 3 janvier (modulo l’alternat au niveau de l’éboulement)..."

Merci de faire circuler ces informations auprès de vos voisins concernés jeudi matin par la fermeture de la route, l’absence de bus ente St Pancrace et le 204 route de Pessicart, la modification de la desserte du plateau du Righi pour qu’ils prennent leurs dispositions A noter que la route sera à nouveau ouverte à la circulation automobile dès la fin de l’opération de déplacement des blocs, espérons-le avant midi.

 

Jeudi 02 janvier 2020, fin de matinée : la route de Pessicart est à nouveau ouverte à la circulation entre le 222 et le 226. Feux alternés mais ils sont mal positionnés pour le moment pour permettre la giration des gros bus 63 lorqu'ils reprendront du service. Dans l'attente du déplacement du feu du bas au niveau du 204 (normalement dans l'après-midi), les petites navettes assurent encore la transition pour la journée, tant que le service "normal" n'est pas rétabli.

Vendredi 03 janvier : les feux alternés ont été déplacés, reprise dès 14 h de l'itinéraire et des horaires normaux du bus 63, avec les 5 navettes de taille habituelle.

Félicitations aux services de la Voirie, des Risques urbains, de Ligne d'Azur et de la Mobilité pour leur efficacité pour rétablir circulation et transport en vue de la rentrée du 6 janvier après ce gros glissement de terrain survenu voilà 10 jours, un dimanche, en pleine période de fêtes.

2020 01 02 11.56.35


- 1er Epilogue :

Jusqu'à fin janvier, les feux tricolores provisoires qui réglaient la circulation alternée ont été détériorés à de multiples reprises (vol des batteries), générant incompréhension des automobilistes et blocage de la circulation et du passage des bus dans le lacet en aval de l'éboulement ! La métropole a du faire installer fin janvier des feux fixes avec le concours d'ENEDIS.

Courriel au comité du 6 février des services des transports et de la mobilité de la Métropole : "Je donne suite à votre courrier du 27 janvier dernier au travers duquel vous témoigniez de la dangerosité des croisements de flux automobiles et bus sur l’avenue de Pessicart depuis le début des travaux engagés suite à l’éboulement.

Aussi, je vous informe que dès le 31 janvier, sous votre impulsion et grâce aux concours des services métropolitains, un système de feux en alternat a pu être mis en œuvre à l’amont de la voie privée en intégrant la gestion de la sortie de celle-ci, avec des « cycles de vert » réglés et adaptés méthodiquement en fonction des flux de circulation.

Depuis cette installation, la circulation est plus apaisée et sécurisée pour tous.

Souhaitant que ces dispositions aient répondu à l’urgence que vous révéliez fort justement par écrit.

N’hésitez pas à me faire savoir toute nouvelle observation utile à l’amélioration du service de transport et à la sécurité des usagers de la route dans votre quartier."

Les habitants de la propriété sinistrée ont de leur côté dû sécuriser leur talus, abattre des arbres et ont pu récupérer avec un engin de levage leurs véhicules bloqués par l'effondrement de leur accès. 

 

 ------------------------------------

Septembre à décembre 2019, "nouveau réseau de transports" bus et tram Lignes d'Azur : poursuite du dialogue et avancées significatives

Vous avez pu, depuis le 2 septembre 2019, juger des défaillances du nouveau réseau dans notre secteur et au-delà.

Le comité de quartier a invité les usagers fortement pénalisés

  • par la non-desserte du bas Pessicart par la ligne 11 (5 rotations par heure jusqu'à 21 h mais seulement jusqu’au terminus sur le plateau du Piol au square Daudet),
  • et de ce fait par la surcharge de la 63 aux heures de pointe malgré l'ajout fort appréciable d'un 5ème bus en semaine,
  • par la non-desserte convenable de la gare SNCF depuis Cessole, Gambetta, Le Piol, La Mantega, ...          ... à protester auprès de Lignes d'Azur ainsi qu'auprès des Élus puis à signer la pétition décidée par son CA du 11 septembre...

   
Merci à toutes celles et à tous ceux qui ont partagé avec nous leurs incompréhensions, souvent leur colère, et qui ont signé la pétition lancée par le comité de quartier entre le 13 et le 24 septembre.

Elle a recueilli à la date de sa clôture plus de 1000 signatures (218 par voie électronique et 858 dans sa version manuscrite) d'habitants de nos quartiers, en particulier dans la Mantega et sur le plateau du Piol.

   

Des "ajustements" appréciables
Le point au 16/01/2020

  

  • Création de la ligne 57 : recrée dans l'urgence (!), elle empruntait au départ de la place St Sylvestre, depuis le lundi 16/09, toutes les 30 min, puis quelques semaines plus tard toutes les 20 minutes, entre 7 h et 19 h, l’ancien itinéraire du 4 par Cessole et Gambetta vers la gare Thiers enfin desservie par une grande ligne, par Lépante... vers le quartier du Port et Riquier.
    Désormais sur ce même itinéraire, elle part de ses terminus entre 7 h et 20 h 30, toutes les 15 min en semaine, toutes les 20 min le samedi et toutes les 30 minutes le dimanche. Un vrai succès, oh combien prévisible, pour une ligne vitale pour Nice-Nord et le secteur Cessole Haut Gambetta... Fiche horaire du 57 sur le site de Lignes d'Azur ici.
     
  • La Métropole annonce aussi mettre en place la modernisation de la ligne 1 et l'amélioration de la capacité et de la cadence de la 1 & de la 2, aujourd’hui complètement saturées sur certaines plages horaires...
     
  • Le comité de quartier a été reçu le mercredi 25/09 par M. A. BORRE, Directeur de Cabinet du Maire, entouré des deux Adjoints de Territoire, Mme C. MOREAU et M BAUDIN ainsi que par des responsables des services des Transports et de la mobilité de la Métropole et des responsables de Lignes d'Azur. Un dialogue constructif autour de nos demandes d'amélioration de la desserte du quartier, non encore satisfaites malgré la création de la 57, s'est engagé. Les 1058 signatures ont été remises.
      
  • Création de la ligne 70 : jeudi 03/10, le 1er Adjoint, M. PRADAL, entouré des responsables des transports et du Directeur de cabinet du Maire, a poursuivi le dialogue avec le comité de quartier ; il nous a proposé la proposition retenue que nous avons jugée en partie satisfaisante : "A compter du 18 novembre, la ligne 70 sera mise en service entre l’avenue Pessicart – Le Piol – Square Daudet – avenue de Paul Arènes – boulevard Tzarewitch – Place Saint-Philippe – boulevard François Grosso – avenue Frédéric Passy – boulevard Gambetta – avenue Thiers. Cette ligne fonctionnera avec deux bus, de 7 h à 20 h avec une fréquence de 30 à 35 minutes. L’objectif est de soulager la ligne 63 et de proposer une ligne directe à la Gare Thiers pour permettre un meilleur report modal."

    La desserte par la future ligne 70 du vallon des Sablières ne serait pas envisageable pour le moment selon la Mairie, faute d'une aire de retournement et de stationnement (... que nous demandons en vain depuis plus de 10 ans !).
    L'emplacement du terminus de la ligne 70 se fait donc finalement sur la placette à l'entrée inférieure de la CPAM, au bout de l'avenue du Roi Robert (comme l'ex 17).
    Nous avons insisté une nouvelle fois pour que la réalisation de ce terminus dans le vallon des Sablières (coût prévisionnel environ 600 000 €) soit prévue au budget.


    La ligne 70 est donc mise en service depuis le lundi 18 novembre
    avec une fréquence de passage à environ 30 min :
         au départ de l'entrée de la CPAM
    vers la gare SNCF Thiers entre 6 h 50 et 20 h 25 
         au départ de la gare SNCF vers l'entrée de la CPAM entre 6 h 30 et 20 h 00
    Le dimanche un bus par heure
    Depuis mi-décembre un bus 70 sur deux reprend intégralement le trajet de l'ex 17 via Lépante vers l'hôpital de Cimiez !
    Notre demande actuelle : que tous les bus 70
    reprennent l'itinéraire de l'ex 17 dans son intégralité.
    Télécharger la fiche horaire sur le site de Lignes d'Azur ici.
        

  • Nous avons rappelé, à plusieurs reprises, le souhait d'usagers de reculer l'horaire du bus 63 au départ du Piol à 16 h 10 (au lieu de 16 h 05 ou 16 h 08), au regard du dispositif très lent de filtrage des sorties d'élèves du Parc Impérial. Le 1er novembre nous avons aussi suggéré que ce bus parte de l'arrêt du 11 au square Daudet. Finalement Lignes d'Azur expérimente un départ à 16 h 10 du Piol.

  • Le comité continue à demander l'amélioration de l'application Zenbus lorsque le bus est à son terminus (annoncer dans ce cas son horaire de départ et son passage théorique prévu aux différents arrêts...).
     
  • La métropole aurait envisagé début octobre de revoir les horaires du 63 car celui-ci, en septembre n'arrivait pas, à certains moments, à tenir son horaire, notamment à cause des encombrements souvent liés à du stationnement anarchique sur son trajet et à des travaux routiers maintenant terminés ; pour rendre, de son point de vue, le bus 63 “plus fiable”, la Métropole aurait examiné un projet d'allongement de 2 à 4 min du temps imparti au 63 d'un terminus à l'autre (délai moyen entre 2 bus de 22 à 24 min au lieu des 20 min depuis le 2 septembre, soit une perte de 4 à 5 passages dans chaque sens par jour).
    Nous avons à nouveau réaffirmé le mardi 08/10 notre désappointement et celui des usagers si, malgré les 5 bus en service depuis la rentrée, d'autres solutions n'étaient pas mises en œuvre pour rendre ce bus plus ponctuel : valoriser les transports en commun, c’est avant tout, leur donner une priorité sur les voies de circulation, en les libérant par exemple des véhicules très mal stationnés qui entravent le passage des autres véhicules à certains moments de la journée !  
    Dans tous les cas nous avons demandé très fermement que rien ne soit envisagé, si cela s’avérait vraiment inévitable, avant la mise en service du 70 et une période substantielle de son fonctionnement ; celui-ci, en évitant l’engorgement du 63, libèrera du temps ; nous avons exprimé à nouveau le mardi 8 octobre auprès des Élus et des services de la Métropole notre souhait du maintien la fiche horaire en vigueur depuis le 2 septembre.... ce qui est toujours le cas pour le moment...

    Télécharger la fiche horaire du 63 sur le site de Lignes d'Azur sur cette page en bas.


 ------------------------------------

27/11/2017 : Lire le compte-rendu de la réunion qui s'est tenue le lundi 27 novembre 2017 dans les locaux du comité de quartier suite à la verbalisation de tous les véhicules garés sur l'avenue Cyrnos ici.